Il y a des allergies au coton de la mère

et aux bouillons de la grand-mère

 

Il y a des allergies à la poussière des livres

au sable des pyramides

et à la poutre dans l’œil d’autrui

 

Il y a des  allergies à la chute de cheveux

à la fumée de la pipe du pouvoir d’occasion

et à la craie usée en blanc.

 

Il ya des allergies

à l’air étranger

à la sainte famille, aux athées

et aux oublis qui tuent des enfants.

 

Il y a des allergies à l’herbe

de printemps qui arriva en automne

aux aboiements du chien qui ne mord pas

et à la route du bœuf

 

Il y a des allergies aux morts continuelles

aux attentes qui ne patientent pas

aux regards sombres

et aux monuments tardifs

 

Comment peut-il asphyxier l’asthme dans l’âme !

 

                                                ©Safe Creative